Adecco rachète AKKA pour une future fusion avec Modis

Nous avons appris ce matin qu’Adecco s’offre AKKA Technologies avec une perspective d’une prochaine fusion avec Modis.

D’après nos informations, l’opération ne serait pas pour cette année mais sur une vision fin 2022. Cette fusion s’orienterai plus vers une absorption de AKKA par Modis … @ suivre

Pour information, AKKA Technologies, c’est 6000 salariés en France avec un plan social de 700 personnes (en majorité sur Toulouse) qui reste en cours.

Fin des jauges dans les restaurants d’entreprise

Le protocole met fin à la jauge de 50 % de capacité d’accueil dans les restaurants d’entreprise. On peut en déduire que le nombre maximal de six personnes à table n’est donc plus de rigueur, tout comme la distance minimum de deux mètres entre les tables. Une contrainte persiste avec l’obligation d’adopter des horaires de déjeuners décalés.

Le congé paternité, enfin allongé !

C’est une réforme sociétale que la CFTC a longtemps réclamée : l’allongement de la durée du congé paternité. Initialement d’une durée de 11 jours (+ 3 jours de congé de naissance), il est désormais de 28 jours, dont une semaine obligatoire. Pour la CFTC, l’allongement de la durée du congé paternité, est l’une des clés de l’égalité femmes-hommes et contribue à casser les représentations traditionnelles du rôle de chacun dans un foyer. Il permet par ailleurs de diminuer les discriminations à l’embauche envers les femmes en âge d’avoir un enfant.
Aujourd’hui, 7 pères sur 10 recourent au congé paternité. Mais on constate que les salariés en CDI sont beaucoup plus nombreux à en bénéficier que leurs homologues en CDD. Cela s’explique notamment par une importante charge de travail, la crainte d’être jugé ou la pression de certains employeurs, exacerbée dans une situation contractuelle précaire. L’allongement du congé paternité permet aussi aux pères de prendre conscience du travail que représente le fait de s’occuper d’un bébé. Aujourd’hui, cette tâche est assumée à 65 % par les femmes (71 % pour les tâches domestiques). Or, plusieurs études montrent que l’arrivée d’un nourrisson accentue encore plus ce déséquilibre. Or, tisser tôt des liens avec son enfant permet une meilleure répartition des tâches au sein du foyer.
La CFTC accueille donc très favorablement cette réforme. Pour autant, nous aurions souhaité que le législateur aille plus loin et prévoit :

  • Une meilleure indemnisation du congé parental (actuellement limité à 89 € par jour)
  • Une durée plus importante (9 semaines étaient préconisées par le rapport Les 1000 premiers jours)
  • Un congé parental plus souple, avec la possibilité d’en bénéficier jusqu’au 18 ans de l’enfant
  • La possibilité de le fractionner et donc de le prendre en plusieurs fois (par exemple à la naissance, puis après la fin du congé maternité).

A titre de comparaison, la Finlande permet un congé paternité de 9 semaines alors que le Portugal a prévu un dispositif de 5 semaines. En Norvège, les pères ont droit, comme les mères, à quinze semaines avec un salaire inchangé. En Suède, chacun bénéficie d’un trimestre, assorti de 10 mois à partager entre le père et la mère. Enfin, en Espagne, le congé paternité a été porté de deux à cinq semaines, puis à 8 semaines et le gouvernement espagnol a pour ambition de le faire passer à 16 semaines.

CSE du 22/06/2021 : Télétravail

La direction a levé la limitation à un jour sur place et souhaite que l’accord soit déployé progressivement.

La CFTC a insisté sur le dialogue initial pour la mise en place, ou non, du télétravail. Il est donc important de décider lors d’un entretien de décider des modalités en s’appuyant sur l’accord signé.

Pour rappel, les modalités “classiques” parlent, pour ceux qui veulent du télétravail, de 1 à 3 jours par semaine sans exclure le passage à 4 ou 5 jours si tous les parties sont d’accord.

Enfin l’activité partielle payée à 100% chez Modis

La CFTC Modis réclame depuis la mise en place de l’activité partielle une prise en charge à 100% des salaires.

Lors de la session du 11 juin 2021, la direction a annoncé que les salariés qui ont été en AP sur juin ou qui seront en AP sur les prochains mois bénéficieront d’une prime qui complètera leur salaire à 100% de leur net sur le mois en cours. Cette prime permettra, en plus du maintient du pouvoir d’achat, d’augmenter le montant calculé sur la retraite qui est normalement dégrévé de l’AP.

Avec ces nouvelles conditions, la CFTC Modis s’est prononcée favorable au maintient du dispositif contrairement à ce que nous avions annoncé lors de la session du 04 juin où la prime n’existait pas …

CSE du 18/05/2021 : Système d’écoute Kiamo

La direction informe que l’activation du système Kiamo va être mise en place. Ce système pour les prestations en service managé du Nord sera désactivable par l’appelant et par le salarié. Il n’a pour but qu’une utilité de formation. Néanmoins, le salarié pourra réactiver l’enregistrement en cas de problème avec l’appelant.

Forfait internet … Attention aux remboursements

Chez Modis, les mesures mises en place lors des accords sont toujours marquées d’une petites étoiles …

En début de cette année, nous avons signé les NAO. Ce geste fort doit vous faire bénéficier d’un remboursement de 50% de votre facture internet limité à 17€ par mois … Sauf qu’une petite étoile est apparue entre notre négociation et la mise en place par le service “Notes de frais”.

La prise en compte n’est pas sur la facture globale mais uniquement sur l’abonnement internet … Et cela entraine une rupture d’équité en fonction de votre fournisseur d’accès. En effet, à l’heure du Tripleplay, votre facture inclut Internet, le téléphone, la TV et les locations de Boxes et à ce moment 2 cas :

  • Votre FAI ne fournit pas le détail et vous serez remboursés sur la base de la facture
  • Votre FAI détaille le prix de chaque partie et Modis se permet de déduire la partie TV (même si vous ne l’utilisez pas) voire même la location de la Box !!!

Encore une économie de bouts de chandelle qui laisse un goût amer à ces négociations …